Bilan de la 49ème édition

UNE SEMAINE DE REVE

Le Festival de la Cité Lausanne se termine ce soir sur un bilan radieux et une très forte affluence estimée à plus de 100'000 personnes. Dès les premières heures mardi, la vieille ville a été prise d’assaut par une horde de festivalier.e.s fourmillant d’une proposition
artistique à l’autre dans les ruelles du quartier. L’extension du site jusqu’au Vallon pour le Cirque Trottola et à la place de la Riponne pour La Spire de Chloé Moglia ainsi que la multitude de lieux artistiques, 19 au total, ont permis une bonne respiration et la découverte d’un foisonnement de projets dans chaque recoin du périmètre. Le Cirque Trottola, Gaëlle Bourges, Chloé Moglia, Agrupación Señor Serrano, Aldous Harding, Cabaret Contemporain, Kokoroko, Derya Yildrim & Grup Simsek et le magnifique Donny Benet auront particulièrement marqué cette édition.

Les nouveautés proposées dans la géographie de cette édition ont largement convaincues. Le carton du Cirque Trottola installé à la Friche du Vallon bien sûr, mais aussi La Spire de Chloé Moglia qui a
ébahit quelques deux milles personnes par soir sur la place de la Riponne en ouverture de festival. Le cirque a d’ailleurs particulièrement résonné cette année avec des projets forts et emblématiques, parmi lesquels nous pouvons encore citer 13 de Claudio Stellato.

Nouveau lieu festif imaginé cette année, la Placette Centrale et sa vue à couper le souffle a vibré toute la semaine avec le soundsystem du NS Kroo, leurs invités et leur programmation dub, tropicale,
électronique. Petit festival dans le festival, le Jardin du Petit-Théâtre a fait le plein en mettant en lumière les artistes des labels locaux Hummus Records et three:four records.

Pour la première fois, Les Marches situées sur le Pont Bessières ont accueilli des concerts amplifiés, tous pris d’assaut. Le rapport de proximité avec les artistes dans ce cadre majestueux offre une expérience inoubliable aux spectateurs. Quiet Island, Félicien Lia mais aussi la performance surprenante et interactive de Volmir Cordeiro ont offert au public des moments magiques.

Sur la Châtelaine, le spectacle À mon seul désir de Gaëlle Bourges avec la participation d’une vingtaines de volontaires a captivé par sa beauté et Kingdom de Agrupación Señor Serrano a connu
un très grand succès.

Côté musiques, les Ghanéens de Fokn Bois et les jeunes anglais de Squid ont été deux belles découvertes. Immense succès public pour les concerts de Derya Yildrim & Grup Simsek, Kokoroko, Aldous Harding, Ebony Bones ou encore pour la techno organique du Cabaret Contemporain qui a transformé le Grand Canyon en dancefloor géant.

La programmation jeune public variée et fournie a attiré de nombreuses familles. La Fuite d’Olivier Meyrou, Grrrrr de la Cie Sylex ou encore Fantôme (dark side) de la Cie des Ô ont rencontré un vif succès.

RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES
> Myriam Kridi, directrice - m.kridi@festivalcite.ch - 076 381 98 13
> Gilles Valet, relations médias - presse@festivalcite.ch - 079 783 00 39

RENDEZ-VOUS DU 7 AU 12 JUILLET POUR LA 49e EDITION !