Menu

Sa Prière

Horaires

Jeudi 12 juillet
21:00 - 21:30: La Perchée
Samedi 14 juillet
20:30 - 21:00: La Perchée
Dimanche 15 juillet
22:15 - 22:45: La Perchée

Malika Djardi (France)

Danse

Malika Djardi a pris comme point de départ la pratique de sa mère, convertie à l'Islam et fervente pratiquante. À partir d'entretiens réalisés avec elle, la chorégraphe et danseuse monte un solo « documentaire » où, tandis qu'est diffusée la voix-off de sa mère, elle investit le plateau en silence et en danse. S'installe ainsi un dialogue : au récit de la mère, qui évoque la religion et sa pratique mais aussi les relations avec son mari, la vie et ses attentes, répond la danse de Malika Djardi, qui n'illustre pas les paroles mais mène sa propre trajectoire, que l'on sent évidemment différente. Comme lorsque le récit s'interrompt, remplacé par un tube de Rihanna, délivré in extenso, sur lequel Malika Djardi s'élance dans une gestuelle très affirmée, débordante d'énergie.

Pourtant c'est bien d'un dialogue qu'il s'agit, dans une relation de liberté et d'affinité assumée. Car loin d'une lutte entre deux conceptions du monde, Malika Djardi explore la zone où, si les chemins sont différents, la mère et la fille sont traversées par les mêmes questionnements. Celui du sens du rituel, de la répétition des gestes, du rapport entre le visible et l'invisible, entre le concret et l'abstraction. Celui de l'engagement, de la quête de ce qui transforme. « Rien n’a de sens que ce qui nous bouge » dit la chorégraphe. Elle affirme ainsi, l'air de rien, que l'important n'est pas tant l'objet que la croyance. Et à « sa prière », elle répond simplement « ma danse ».

À propos de Malika Djardi

Originaire de Lyon, Malika Djardi suit d’abord une formation en arts plastiques. Elle rejoint ensuite l’UQAM de Montréal pour des études supérieures en danse contemporaine, puis le Centre National de Danse Contemporaine à Angers de 2009 à 2011. Depuis 2011, elle a travaillé en tant qu’interprète pour Mélanie Perrier, Pierre Droulers, Joris Lacoste, Ola Maciejewska, Clyde Chabot et Alexandre Roccoli.

Avec le solo Sa prière, créé en avril 2014 dans le cadre du festival Danseur à Bruxelles, elle poursuit une recherche sur la question de la performance comme objet de documentation. Sa deuxième création, le duo Horion, a été présentée dans le cadre des Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine Saint-Denis en mai 2016. 3, sa dernière création, travaillant sur le genre de la science-fiction, a été présentée dans le cadre de la Biennale de Charleroi Danses le 11 octobre 2017 à La Raffinerie à Bruxelles.

Crédits

Conception, chorégraphie et interprétation : Malika Djardi 

Voix-off : Marie-Bernadette Philippon 

Design sonore : Benoit Pelé 

Conseils à la dramaturgie  : Youness Anzane 

Scénographie : Malika Djardi et Florian Leduc 

Création lumière : Florian Leduc 

Régie lumière : Iannis Japiot 

Musiques utilisées : Rihanna (feat. Calvin Harris) « We found love » et Jordi Savall « Tres Morillas » 

Crédit photo : Christophe Louergli 

Liens