46e édition, du
4 au 9 juillet 2017

Menu

éditos

Le mot du Syndic de Lausanne : Grégoire Junod


L'art du renouveau

En raison de travaux qui dureront encore deux ans au cœur de la vieille-ville lausannoise, c’est hors les murs que le Festival de la Cité prendra ses quartiers en 2016. La nouvelle directrice du festival, Myriam Kridi, a donc imaginé un nouveau décor pour donner vie à cette 45e édition. Avec le métro pour trait d’union, il se déploiera cette année entre Ouchy, la Riponne et la nouvelle place de la Sallaz. L’occasion d’une escapade citadine qui incitera assurément le public à la (re)découverte et à l’exploration, au gré d’un programme culturel riche.

L’édition 2016 ne dérogera pas à la règle d’une manifestation gratuite et populaire à la qualité artistique remarquable. C’est une très belle programmation, interdisciplinaire, ouverte sur le monde et rassembleuse qui sera proposée cette année par Myriam Kridi et toute l’équipe du festival.

Au nom de la Municipalité de Lausanne, je tiens à remercier toutes celles et ceux qui participent à la réussite de cette manifestation incontournable de notre saison estivale et vous souhaite à toutes et tous de beaux moments d’évasion et de découvertes.

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne

L'éditorial de la Directrice


Un festival cœur battant

Le Festival de la Cité a le cœur ouvert. Il accueille de la danse, du théâtre, des musiques actuelles, classiques, jazz, contemporaine, du cirque, de la performance, des arts de la rue, des installations, de la littérature et de l’architecture.  Les pépites qu’il a trouvées ou qui vont naître durant la semaine, il les offre généreusement. Aux petits, aux grandes, à ceux qui s’y connaissent et à celles  qui passent par là. Pas de barrière à franchir, pas de billet à acheter. Le Festival  de la Cité s’installe dans l’espace public, sur trois places, le long de la ligne du  M2. Pour que l’on se repère et se déplace facilement, pour que les retrouvailles  soient facilitées. Chaque lieu s’organise autour d’une scène centrale pluridisciplinaire et d’un bar principal. Jamais bien loin gravitent des projets in situ, dans une église, un jardin, une station de métro, sur une clairière ou dans une usine.

Le Festival de la Cité a le cœur qui bat au rythme du vôtre et l’on vous  souhaite des émotions fortes et un pouls qui s’accélère; que ce soit en tendant  l’oreille ou en tapant du pied, en écarquillant les yeux, en retenant votre  souffle ou en vous déhanchant sur le dancefloor! Nous espérons qu’après  ces grands moments ou ces petits instants magiques, vous ne verrez plus  jamais les choses tout à fait comme avant...

Myriam Kridi

Directrice du Festival de la Cité Lausanne