Menu

Carnet de Bal

Horaires

Vendredi 7 juillet, Cours du Gymnase
18:00 - 18:45

Cie Madok (Suisse)

Danse

Carnet de bal c’est une performance de danse, tous publics et participative, c’est aussi et tout d’abord un livre de Mirjana Farkas. Une trentaine de danses loufoques, comme le sirtaki à skis, le flamenco polaire, le breakdance sous-marin ou encore le ballet à bicyclette, constituent un bal extraordinaire auquel on est convié à travers l’histoire d’un petit garçon un peu timide.

À propos de Cie Madok

La Cie Madok, dirigée par Madeleine Raykov, vient d'être créée, suite au succès de Carnet de bal, qui sera en tournée la saison 2017-18. La prochaine chorégraphie de la Cie Madok, In bed with M, sera présentée lors de la Fête de la Musique sur la scène de l'ADC à Genève, les 24 et 25 juin 2017. Cette fois -ci. Madeleine Raykov se confrontera à une oeuvre musicale, qui la fascine depuis un certain temps: le Quatuor pour la fin du temps de Olivier Messiaen.

D’origine bulgarosuisse, née de parents musiciens, Madeleine Raykov étudie le piano des son plus jeune age, mais sa passion pour la danse la conduit à se former au Conservatoire de Danse de Genève et au Centre National Danse Contemporaine a Angers. Plus tard, le désir d'élargir ses compétences la mène à un cours d'improvisation théâtrale, puis elle intègre le Conservatoire Supérieur d’Art Dramatique de Genève. Dirigée par Denis Maillefer, Dominique Catton, Frédéric Polier entre autres, elle interprète Tchekov, Shakespeare, Marivaux, Molière, Fabrice Roger Lacan, Rafael Spregelburd, David Lodge, Norman Chaurette, Tennesse Williams, Fabrice Melquiot. Elle danse pour Ambra Senatore, Jozsef Trefeli, Rudi van der Merwe, Kylie Walters, Mike Winter, Philippe Saire, la Cie Alias de Guilherme Botelho... Au cinéma, elle reçoit le prix de la meilleure actrice au Festival du Film Arabe de Rotterdam pour son rôle dans Aux Frontières de la nuit de Nasser Bakthi. Elle voit son rêve de comédie musicale se réaliser en jouant dans La Revue Genevoise 2015. Son attrait pour les projets pluridisciplinaires est une évidence. Carnet de Bal est sa première chorégraphie.

Après des études d’histoire a Genève, Mirjana Farkas suit une formation en illustration a l’Escola Massana de Barcelone, où elle vit entre 2004 et 2010. De retour a Genève, elle illustre des articles de presse, des affiches et travaille sur des projets personnels, comme La Java martienne (texte de Boris Vian, l’Atelier du Poisson soluble, 2012). Trois autres livres jeunesse sortent en 2014 : Carnet de bal, aux éditions la Joie de lire, projet pour lequel elle obtient la bourse d’aide a l’illustration du livre (Ville et Etat de Geneve), ainsi qu’Eccoti qua! et Firmino, aux éditions Orecchio acerbo (Rome). Famiglie parait fin 2015 sous les cadres de Else edizioni (Rome), une rencontre entre des histoires vraies, de familles et d’exil, et les couleurs fortes de la sérigraphie. Son dernier livre, Boum (texte de Karelle Menine), est publie par La Joie de lire (2016). Ses projets ont en commun de jouer avec des couleurs vives et franches, pour créer des scènes qu’elle souhaite dynamiques, poétiques, décalées. Mirjana Farkas enseigne depuis 2013 l’illustration a la HEAD–Geneve, au sein de la filière Communication visuelle.

Galerie

Crédits

Chorégraphie (d'après le livre de Mirjana Farkas) | Danse | Jeu: Madeleine RAYKOV

Dessins | Jeu: Mirjana FARKAS

Montage sonore: Frédérique JARABO

Décor: Yvonne HARDER

Liens