Menu

Metamorfose

Horaires

Jeudi 6 juillet, La Perchée
22:00 - 22:30
Vendredi 7 juillet, La Perchée
20:15 - 20:45

Aline Corrêa (Brésil)

Danse

Suite à Resistência présenté lors de la Cité 2016, Metamorfose se penche à nouveau la façon dont le corps réagit à des situations de violence, à certains chocs qu'elle appelle « les douleurs du monde. » Choc qu’elle a notamment ressenti devant les gravures de femmes du camp de Ravensbrück exposées au Musée de la Résistance et de la Déportation de Lyon. Aline Correa danse, car elle ne comprend pas la barbarie, puisant également dans l’inspiration du  poème de Clarice Lispector “ La sagesse est de ne pas comprendre”.

À propos de Aline Corrêa

Aline a été une des plus jeunes interprètes à intégrer la compagnie brésilienne, de danse urbaine, MEMBROS (1999-2011). Le travail de la compagnie a été reconnu en Europe pour traiter sur la scène de problématiques sociales et essayer de provoquer une attitude “active” chez le spectateur. Lui rappeler que la violence quotidienne ne doit pas être banalisée.

Cette observation de la réalité, de la rue, sans concession se mélange à une certaine poésie, à des scènes de silence, de nus, de musique classique, tant d’éléments assez nouveaux ou provocateurs sur la scène hip-hop d’où ils venaient. Leur pièce de rue, Meio Fio (2002) fut un succès et leur permit de voyager outre frontière et d’arriver en Europe. Là, ils purent développer une trilogie sur les thème de la violence Raiox (2005), Febre (2007) qui connut un grand succès international, et enfin Medo (2009). En 2011, les chorégraphes fondateurs, Paulo Azevedo et Taís Vieira se séparent, laissant la dizaine de jeunes interprètes-créateurs du collectif se débrouiller pour poursuivre un chemin artistique, reprendre des études ou simplement aller travailler sur la plateforme pétrolière de leur ville, ce qu’ils avaient réussi à fuir pendant de belles années de tournées : l’écho de leurs succès à l’étranger n’était pas arrivé jusqu’à leur ville de l’intérieur de l’Etat de Rio de Janeiro, Macaé.

Aline est l’une d’entre eux et en 2012 elle montre l’ébauche de son premier solo : Cicatriz ( festival Arena Hybrida 2012) puis au Zurcher Spektakel Festival en 2014. En 2015 elle crée Resistência , qui sera montré en première aux Rencontres Chorégraphiques de Seine Saint-Denis en 2015, puis Fabrica Europa (Firenze/Itália- 2015), Crisalide Festival (Forli/Itália 2015) et au Festival de la Cité ( Lausanne- 2016). En 2016 elle est interprète dans la pièce Boomerang de la compagnie française Malka et créé en parallèle son troisième solo Metamorfose.

Metamorfose fut créée en Europe grâce à des soutiens en résidence et avec le regard extérieur de chorégraphes-dramaturges. 

Aline donne régulièrement des formations et ateliers : aux professionnels sur les techniques de chute, et aux jeunes, avec qui grâce au langage hip-hop elle parvient à travailler les émotions et problèmes sociaux.

Galerie

Crédits

Chorégraphie | Interprétation : CORRÊA

Regards extérieurs: Roberto OLIVÁN // Lali AYGUADÉ //Tanya BEYELER //Ivan GONGORA

Lumières : Llorenç PARRA

Bande son : Louis RAVETON

Production : Marine BUDIN/ Elclimamola

Musique: poème d’Elza Soares en ouverture

Avec le soutien de : centre chorégraphique de rio de janeiro, Ca l’Estruch centre de création ( Sabadell) , CC La Barceloneta ( Barcelona)