Menu

Orchestra of Spheres

Horaires

Samedi 8 juillet, La Face Nord
00:30 - 01:30

Orchestra of Spheres (Nouvelle Zélande)

Cosmic Jazz

Aux antipodes, on marche sur la tête

Au festival des frappés, Orchestra Of Spheres remporte la palme. Haut la main. Stratosphérique, même, là où ce gang de Néo-zélandais va chercher son inspiration pour en garnir des albums aux titres aussi commercialement suicidaires que Vibration Animal Sex Brain Music. Bref, au rayon des farfelus, l’orchestre joue à guichet fermé.  

Pour situer le travail de Baba Rossa, Mos Iocos, EtonalE et… Tooth (la dent, donc, à la batterie), quelques commentateurs ont tenté de citer Yello ou les Talking Heads. Mais “l’ancien futur funk”, tel que ces kiwis acides décrivent leur musique, se sniffe plus qu’il se raconte. Les multiples productions sonores de la troupe forme un ensemble totalement baroque, empruntant à la disco des familles, au postpunk guerrier, à la pop dopée sous influence Zappa, aux chants choraux, aux babillages surexcités du rap, aux multiples cloches de vaches et carillons de clochers, aux fanfares carnavalesques, au space rock psychédélique, à la techno pour campings aoûtiens, au gospel électronique… Le groupe, plutôt un collectif artistique, s’est fait connaître à Wellington il y a une dizaine d’années en investissant les squats comme les expositions branchées, organisant des shows pirates tout en se voyant inviter sur des scènes d’opéra!

Une seule certitude dans cette ménagerie des antipodes: le nouvel album, Brothers and Sisters of the Black Lagoon, vise la danse, qu’importent le mouvement et le style. Du rythme, de l'énergie, de la folie pure pour ce funk exotique et robotique. Les Spheres des antipodes ont de quoi mettre sur orbite les plus réfractaires.

À propos de Orchestra of Spheres

Nés de la Wellington Frederick Streeat Sound et de la Light Exploration Society en 2009. En jouant dans des fêtes privées, improvisées puis dans des opéras, les Sphères se sont construits une réputation avec des shows live musicalement et visuellement extatiques. Ils ont tourné en Europe en 2011 et en 2012, puis en 2013 pour promouvoir leur premier album Vibration Animal Sex Brain Music.

Comme des éponges célestes, les Sphères ont des influences variées et larges: le kuduro, le "psychedelic primary school disco", l'orgasmo brain rave, ou encore le "costume rock".

Orchestra of Spheres joue avec des instruments "faits-maison",  tel que la "biscuit tin guitar" (la guitare en boîte de biscuits en métal) pour créer leur son cosmique et dansant.

Galerie

Crédits

Chant | Guitare: Daniel BEBAN
Chant | Basse: Erika GRANT
Chant | Clavier: Nell THOMAS

Batterie: Reece MCNAUGHTEN

Liens