Menu

Rencontre avec un homme hideux

Horaires

Vendredi 7 juillet, La Perchée
22:00 - 23:00

Rodolphe Congé (France)

Théâtre

Attention : Ce spectacle s’adresse à un public averti. Du fait de la thématique et du langage cru de la pièce, le Festival de la Cité recommande ce spectacle pour des personnes âgées de 16 ans minimum.

L’odyssée flippante d’une auto-stoppeuse enlevée par un tueur en série, une histoire d’amour aussi dévorante qu’inattendue, et (presque) une rédemption : il y a tout ça dans la nouvelle de David Foster Wallace. Et au cœur de ce récit dialogué, des trous, ellipses, non-dits, qui deviennent pour le spectateur, autant de blancs à combler, où l’imaginaire peut se lover.

Car Rodolphe Congé, acteur pour Alain Françon et par ailleurs complice de Joris Lacoste (qui participe à l’aventure) envisage donc ici le théâtre comme une machine à fantasmes, et le public comme un créateur à part entière.

À propos de Rodolphe Congé

Rodolphe Congé envisage son métier dans sa globalité, qu’il interprète une pièce expérimentale ou un classique. Animé d’une volonté de trouver un jeu présent et concret pour « s’éloigner de l’émotion frelatée ou de la déclamation », il mène une réflexion sur sa pratique depuis ses études au conservatoire de Bordeaux puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique où il a été marqué par les enseignements d’Alain Françon, Klaus Michaël Grüber et Dominique Valadié. Parmi ses « maîtres », il cite aussi le comédien Jean-Yves Dubois, aujourd’hui disparu, pour sa capacité à faire un montage entre des effets de réel et des effets lyriques « sans qu’on voie les coutures », et le cinéaste Philippe Garrel qui lui a fait comprendre que le théâtre était « un jeu de cinéma avec extension ». Fidèle à Alain Françon, Noëlle Renaude, ou Gildas Millin, il alterne cinéma et théâtre avec une préférence pour la scène et un goût pour les exploitations longues. Il a mis en scène le texte d’un jeune auteur, Nicolas Doutey, et reprend en tournée son rôle dans le Canard Sauvage d’Ibsen, créé l’an dernier à la Colline, et se plonge dans la langue de Foster Wallace « cette langue qui évoque l’oralité mais qui n’en est pas du tout : cela s’appelle un style et c’est pour cela que c’est possible au théâtre ».

Galerie

Crédits

Proposition |  Jeu: Rodolphe CONGÉ
Collaboration artistique: Joris LACOSTE
Dispositif scénique: Daniel JEANNETEAU
Son: Pierre-Yves MACÉ
Lumières | Régie générale: Eric DA GRAÇA NEVES
Assistante mise en scène: Laura BALZAGETTE
Adaptation pour la scène: Rodolphe CONGÉ // Joris LACOSTE // Julie ETIENNE

d’après la traduction de Julie et Jean René ETIENNE

Production et diffusion: lebeau & associés
Coproduction:
Festival d’automne
Théâtre de la Cité
Internationale
Théâtre Garonne
Avec le soutien de la SPEDIDAM

Liens